Laurent Desprez Detecter les faux experts et ne pas embaucher ! | Laurent Desprez, Expert SEO, Expert e-commerce, freelance
Accueil » Web - veille technologique » E-commerce »

Detecter les faux experts et ne pas embaucher !

Le développement web paraissant tellement démocratisé, on y trouve un peu tout le monde et n’importe qui se prétendant ou de ceci ou cela. (vous connaissez mon avis la dessus, seule les preuves comptent).

L’excellent David Walshdavidwalsh.name a recensé; dans cet articledavidwalsh.name, 9 bonnes raisons de ne pas embaucher un candidat tirées des expériences de ses clients avec leurs précédents prestataires (mais qui paraitrons évidentes aux professionnels).
1. Il se présente en tant que webmaster.

N’importe quel acteur du web se présentant comme webmaster est très probablement un riendutoutmaster. Le terme webmaster est aujourd’hui synonyme d’amateur. Le développement web regroupe tellement de corps de métiers bien spécifiques que webmaster ne signifie plus grand chose.
2. Il est expert Frontpage.

Tout développeur ou designer sait que Frontpage n’a rien de professionnel. Il est juste bon pour le particulier qui veut faire un site sur son chien, pas pour quelqu’un dont c’est le business. De mon avis même Dreamweaver a, lui, repris quelques lettres de noblesse avec le temps, un développeur digne de ce nom doit travailler au niveau du code, et être capable, dans l’absolu, de travailler au bloc note (on lui préfèrera évidement des IDE un peu plus avancés tel Eclipse ou NetBeans)
3. Il soumettra votre site à [insérer ici un nombre avec beaucoup de zéros] moteurs de recherche.

Soumettre un site à des centaines de moteurs de recherche était sûrement très bien il y’a 10 ans. Mais aujourd’hui les sites sont indexés par des moteurs de recherches aillant des algorithmes poussés, et c’est la richesse et la qualité du contenu qui prime. L’optimisation pour les moteurs de recherche (SEO), bien que surestimé ces derniers temps et objet de tout les délires, ne s’arrête pas à simplement soumettre un site à des centaines d’annuaires et moteurs.
4. Il veut un lien “design/code par …” en bas de votre page.

Vous payez cette personne pour votre outil de marketing , pas pour sa campagne de pub personnelle. Imagineriez vous un couvreur vous demander s’il peut peindre en blanc sur votre belle toiture en ardoise “Toiture réalisée par Raoul Martin – 04.25.62.35.58″
5. Il a réalisé un superbe site pour [insérez ici un membre de la famille].

Votre site a besoin d’un professionnel expérimenté. “J’ai fait un site pour la grande tombola de trifouilli-les-oies organisé par ma cousine”, n’est pas recevable en tant qu’expérience. Choisissez quelqu’un avec un portfolio parlant et qui a des références. Ceci dit j’émettrais 2 réserves sur ce point, un, on a tous commencé avec un portfolio vierge, et deux, à titre personnel je n’ai travaillé que sur des intranet qui, bien que de très haute voltige, sont difficilement portfoliotables pour des raisons évidentes de confidentialité.
6. Il va vous faire une magnifique page d’intro en flash.

Traduction: “Je peux passer des dizaines d’heures à gaspiller votre argent pour créer quelque chose de long à charger et que les gens ignorerons dans la plupart des cas.” La cohérence et la fluidité sont des piliers de la conception de sites, les animations dénuées de sens et couteuses n’en font pas partie.
7. Il souligne qu’il est expert HTML.

Et alors ? Qui ne l’est pas aujourd’hui dans le métier ? De plus, les acronymes sont à proscrire quand on parle à un client, à moins qu’ils ne vous le demandent. Un mécanicien peut bien mettre des pièces en bois dans mon moteur, tant que ça marche . Garder vos outils, et particulièrement html, pour vous, les clients se moquent royalement du coté obscure du site. (évidement si vous postulez pour un SSII et non un client utilisateur, c’est différent).
8. Il va mettre un compteur de visites sur votre site.

Vous êtes prêt à posséder un site musée, exposant les reliques du moyen-âge de l’internet, qui donneront en plus à vos concurrents une idée des stats de votre site. Les compteur sont à rayer de la carte du web. (ndt: je n’imaginais même pas qu’on puisse encore en avoir l’idée).
9. Il placera une mention “Site optimisé pour ….” sur votre site.

Tout développeur web sais pertinemment qu’il n’écrit pas les règles mais s’y plie. Suivez les standards puis une fois terminé, corrigez pour Internet Explorer, vous serez valide 95% des navigateur (soit 99.9% des utilisateurs). Aucun développeur digne de ce nom, n’aurait l’idée de se limiter à un navigateur en particulier. (même si travaillant avec des enseignes de renommée mondiale, j’en vois encore, en 2009, sortir des intranet utilisables uniquement sous Internet Explorer)
10. Il créera votre site qui demande 2 semaines de travail pour 100 euros.

J’ajouterais un dixième point quand à l’aspect financier d’un projet. Si vous avez 4 devis dans le même ordre de prix, et une personne qui vous propose de travailler pour 50% moins cher, voire moins, puisque sur certain sites comme codeur.comcodeur.com, on voit des gens travailler pour 1 euro de l’heure, vous en aurez pour votre argent, soit 50% de qualité. Coté client, sachez payer le juste prix, quitte à demander plusieurs devis, plus pour se faire une idée du marché que pour faire jouer la concurence). Coté prestataire, ne vendez pas votre mère, ça ne fait pas sérieux et, sur le long terme, ça ne vous fera pas manger mieux.

Cet article est (très) librement traduit de l’article “9 Signs You Shouldn’t Hire THAT Web Guy”davidwalsh.name par David Walsh.

Source

  • Jérôme Vieilledent Ecris: 27 Oct à 10:30

    Bien que je trouve certains points assez caricaturaux (Frontpage, franchement… Même MS n’en veut plus :-p), il est clair qu’il faut être de plus en plus prudent avec les CV de soit-disants experts. En effet, le monde du développement web peut ressembler à un eldorado pour certains, surtout par les temps qui courent, et on se retrouve parfois avec des catastrophes ambulantes, causant plus de problèmes qu’ils n’étaient censés en résoudre (et je parle d’expérience) !

    Cela dit, je souhaite réagir sur 2 points :

    1. Dreamweaver a certes été honni en son temps, mais surtout parce qu’il était mal utilisé. Encore aujourd’hui, beaucoup d’intégrateurs XHTML ont tendance à en dire du mal et à le bannir alors qu’ils n’ont jamais travaillé avec. Il s’agit d’un bel outil dont il convient d’apprendre à se servir professionnellement, c’est à dire à la fois au niveau visuel (gain de temps) qu’au niveau de la maîtrise du code (CSS et XHTML, voire Javascript). C’est donc en somme un excellent outil, surtout couplé avec Fireworks, Photoshop et Flash, mais comme tout outil professionnel, il faut apprendre à s’en servir correctement.

    2. Bien qu’Internet Explorer soit encore largement majoritaire, il est aujourd’hui faux de considérer qu’il représente 95% de part de marché et 99.9% des utilisateurs (voir les dernières stats XITI sur le sujet : http://tinyurl.com/yj3or6k). A mon humble avis, il convient de sérieusement sensibiliser les clients sur l’intérêt de l’abandon d’IE6, totalement obsolète et en très net recul au profit d’IE7 et IE8. Certains sites bannissent même totalement IE6 (http://icones.pro par exemple)

  • Laurent Desprez Ecris: 27 Oct à 13:01

    icones-pro n’est pas un site à direction des clients finaux (B2C) mais des graphistes, intégrateur etc

    il ne faut pas oublier que beaucoup d’entreprises et donc de clients finaux sont encore en IE6

    laurent

  • 1001portails Ecris: 27 Oct à 17:49

    En général , les mauvais experts s’arrangent toujours par reussir, du coté de la machine à café 🙂 🙂

    Il deviennent experts en bla-bla … (experts en reunionite aigu) 🙂

    Et d’expérience, ce genre d’expert , c’est souvent les plus gros salaires de l’informatique , ceux qui arrivent à vous vendre n’importe quoi (c’est un métier) … 🙂 🙂

  • OUhla Ecris: 27 Oct à 22:13

    « Il souligne qu’il est expert HTML.
    Et alors ? Qui ne l’est pas aujourd’hui dans le métier ? »

    Ouhla un paquet de monde, t’as pas idee !!

  • Jérôme Vieilledent Ecris: 28 Oct à 0:23

    @Laurent : OK pour icones.pro, mais malgré tout, IE n’est plus hégémonique du tout, et encore moins IE6, même s’il a encore la vie dure. Après la question à se poser est : Si on continueà supporter IE6, est-ce que ça n’incite pas les internautes à camper sur cette version pourrie et obsolète (il date de 2001 rappelons le)

  • greg Ecris: 17 Nov à 1:42

    J’ai virer le terme de webmaster pour administrateur web 🙂
    C’est bon ..tu m’embauches