Laurent Desprez iPhone : la fin de l'exclusivité pour Orange ? | Laurent Desprez, Expert SEO, Expert e-commerce, freelance
Accueil » Web - veille technologique »

iPhone : la fin de l’exclusivité pour Orange ?

Surprise : le Conseil de la Concurrence a donné raison à Bouygues Telecom qui contestait l’exclusivité de la distribution du terminal iPhone à l’opérateur Orange.

On attendait ce jour la décision du Conseil de la Concurrence à propos de la plainte déposée par Bouygues Telecom à propos de l’exclusivité de la distribution de l’ iPhone par Orange et celle-ci vient de tomber : le Conseil donne raison à Bouygues Telecom ! 

Il vient d’annoncer qu’il cassait l’exclusivité d’Orange, pour le moment  » à titre provisoire « . Le Conseil estime que  » l’exclusivité d’ Orange est de nature à introduire un nouveau facteur de rigidité ciblé dans un secteur qui souffre déjà d’un déficit de concurrence « .

Il a pris en effet en compte dans sa décision le fait qu’ Orange est le principal opérateur du pays et qu’il bénéficie en outre d’un exclusivité sur une longue durée ( jusqu’en 2011 ), non seulement sur les terminaux commercialisés mais aussi sur ceux à venir.

Exclusivité cassée immédiatement
D’autre part, la vente du terminal nu est très dissuasive, ajoutant un obstacle supplémentaire pour les autres opérateurs. Les conditions de l’exclusivité étant jugées trop restrictives au regard des règles communautaires de la concurrence et susceptibles de porter gravement atteinte à la libre concurrence du marché, le Conseil estime donc que les autres opérateurs doivent pouvoir avoir accès à l’ iPhone pour constituer leurs offres.

Et la décision est applicable immédiatement. Elle pourra donc concerner Bouygues Telecom, auteur de a plainte, mais aussi par ricochet SFR, ainsi que tous les revendeurs et grossistes. Pour Orange, le coup est très dur et va remettre en question sa stratégie iPhone.

L’opérateur devrait se prononcer officiellement dans les prochaines heures. A suivre d’ici peu…

[MàJ] Dès la première ligne de son communiqué de presse, la réponse d’Orange est claire : l‘opérateur fera appel de la décision du Conseil de la Concurrence. Il indique que des partenariats et des investissements relatifs à cette exclusivité sont engagés qui ne pourront être balayés d’un coup de baguette magique.

Orange en profite pour lancer une pique envers le plaignant :  » il est paradoxal que l’opérateur ayant le plus de retard dans le déploiement de son réseau 3G soit à l’initiative de cette plainte. «  Il s’étonne également du timing de cette décision :  » on notera également qu’il lui a fallu attendre plus d’une année après le lancement de l’iPhone pour demander ces mesures conservatoires supposées urgentes et qui interviennent en pleine période commerciale de fin d’année. « 

L’opérateur estime que vouloir empêcher les exclusivités sur le long terme, avec leur stratégie et les investissements techniques et commerciaux consentis, joue contre les consommateurs. On se souviendra pourtant qu’Orange a été pris il y a quelques mois en flagrant délit de bridage de son réseau 3G+ avant de le libérer partiellement, sous la contrainte de ses propres abonnés.

Pour terminer, Orange rappelle que son partenariat exclusif a permis d’écouler 150.000 iPhone 2G et plus de 450.000 iPhone 3G en un an d’exploitation. Quant à ses heureux concurrents, il leur sera difficile d’aligner les iPhone en rayon d’ici Noël, pour des problèmes de logistique.

Il faudra vraisemblablement patienter jusqu’en janvier pour trouver des offres alternatives chez Bouygues Telecom et SFR. A moins que l’un ou l’autre opérateur ait anticipé la décision du Conseil de la Concurrence.

source